[TEST] Marvel’s Iron Man VR : L’expérience de fer

Marvel’s Iron Man VR est un shoot them up à la première personne en réalité virtuelle, développé par Camouflaj et édité par Sony Interactive Entertainment. Il est sortie le  sur la PlayStation VR.

L’homme de fer de chez Marvel débarque en solo, loin de ses amis Avengers. Du moins pour le moment et en exclusivité sur Playstation 4. Tony Stark ose le pari risqué d’enfiler son costume uniquement dans un titre dédié à la réalité virtuelle. Un pari globalement réussi qui a su nous séduire, malgré ses nombreux défauts comme son scénario. 

Un scénario en mousse…

test marvel iron man vr playstation 4

Ironman VR se déroule quelques années après que le milliardaire Tony Stark endosse l’armure du super-héros. Il bannit de son parc économique tout armes létales qui ont fait autrefois sa fortune. Il se reconvertit dans l’énergie verte et porte désormais secours à la veuve et l’orphelin grâce à son armure qui carbure aux palladiums. Le scénario érigé dans cet épisode inédit est classique. On regrette déjà l’écriture de Marvel’s Spider-Man ou l’excellent The Darkness de Starbreeze. Rien n’arrive à surprendre, mais l’intrigue arrive tout de même à être suivi. La narration emprunte beaucoup des trames issues des dernières créations cinématographiques qui confronte Tony Stark à son passé discutable. Les connaisseurs se retrouveront vite avec le personnage qu’ils connaissent. Mais ils seront confrontés à des enjeux qu’ils pourront anticiper et prévoir facilement le dénouements et ce dès les premières minutes de jeu. L’histoire tente malgré tout de briller en introduisant quelques personnages issus de l’univers Marvel. Chez les gentils, nous avons la présence bien que succincte de la petite amie de Stark : Pepper Potts. La très, voir, trop présente intelligence artificielle Friday. Et enfin le chef du Shield, le charismatique Nick Fury. Côté vilains,ce sont des ennemis de l’ombre du comics qui sont placés sur le devant de la scène : Living Laser et la méchante Ghost aperçue dans Ant-Man & The Wasp. Ils pourront toutefois rester dans les ténèbres, vu que le titre ne leur rend pas justice. L’intérêt scénaristique au vu de tous ces éléments devient futile. Nous aurions souhaité la présence d’ennemis emblématiques comme, le Mandarin ou Iron Monger. Et l’ajout d’un nouveau personnage ne permet pas de rehausser le niveau car on comprend vite quel est son but et son rôle dans toute cette histoire. Ajoutons à cela que l’aventure se vit uniquement à travers les yeux de Tony. Les scénettes dépeintes disposent d’animations sommaires où nos choix n’ont aucun impact. Les dialogues sont puérils et conditionnent le récit dans un humour qui ne laisse percevoir la moindre tension. L’aventure est ponctuée de clichés mais conviendra aux moins exigeants ou aux grands enfants.

…mais un gameplay de fer !

test marvel iron man vr playstation 4

Iron Man VR ne dépoussière pas la recette qui lui est dédiée depuis une dizaine d’années. Le titre reprend le genre du shoot them up (comprenez, tirer sur tous ce qui bouge) mais, il se renouvelle grâce à un point de vue inédit. Exit la troisième personne et installons-nous directement dans l’armure en mode réalité virtuelle. Vous ne pourrez pas marcher mais qu’importe, les sensations de vol vous feront oublier vos jambes. Vos mains font office de propulseurs et de répulseurs à canon. Tout dépend uniquement du bouton sur lequel vous appuyez et de la manière dont vous vous positionnez. Le style de jeu est conforme au personnage et réussit à nous immerger. Il suffit d’ouvrir vos mains et de presser les gâchettes pour voler. Étendez vos bras à l’arrière pour avancer ou dégainer votre paume sur les ennemis en appuyant sur le bouton principal pour tirer. Les codes des jeux aéronautiques sont retransmis à l’échelle d’un homme. Votre casque se transforme en ATH et affiche comme dans les films toutes les données à savoir sur le champ de bataille : la carte, vos objectifs, vos munitions etc. L’ergonomie bien pensée permet d’appréhender chaque combat. La sensation de vol est vraiment jouissive et gomme beaucoup d’inégalité qu’on aurait du mal à pardonner autrement. 

Les combats d’Iron Man VR sont simples mais efficaces. Vous combattez six types de drones ayant leurs propres capacités. Lancer par vagues, vous devez les détruire et compléter des objectifs pour terminer vos missions. Les arènes proposées sont situées aux quatre coins du globe et permettent de varier les environnements (Littoral, ville, canyon…). Gros points noirs cependant pour le côté rébarbatif. Le nombre limité d’adversaires rend le titre redondant et l’utilisation des mêmes cartes sous différentes couleurs témoigne d’un manque cruel de ressources. Certaines missions n’avaient pas le besoin d’être autant étirés pour faire plaisir à la durée. Nous aurions aimé plus de variétés dans les objectifs demandés. Pour sa défense, le jeu réalise un sans faute aux premières et dernières heures de jeu. 

test marvel iron man vr playstation 4

Lorsque vous n’êtes pas en armure, vous passez la plupart du temps dans votre penthouse de Malibu. Il y est possible de modifier votre armure, découvrir des informations sur l’histoire ou de jouer à des mini-jeux sportifs comme jouer au basket ou faire des tractions. Vous pouvez uniquement vous déplacer à l’aide de points d’intérêts, ce qui limite vos explorations et vos déplacements. Cette partie n’est clairement pas la plus intéressante du titre car l’objectif le plus courant sera de vous rendre vers le globe pour choisir votre mission.
Le garage fait office d’Hub. Vous pourrez accéder aux missions et améliorer votre armure. Plus d’une trentaine d’améliorations vous permettent de créer une armure unique. Vous pouvez changer les missiles, les tirs , la vitesse des propulseurs etc. Grâce à la réussite de défi, vous pourrez même changer l’apparence de l’armure.

La jouabilité Iron Man VR est bien pensée et fonctionne à 360°. Cependant la technologie des câbles VR n’est pas adapté. Nous nous retrouvons souvent à démêler les câbles pour s’en sortir. Le jeu semble conscient de ce défaut vous avertit lorsque les câbles sont enroulés. Une option est disponible pour tourner autour de nous sans le faire réellement.

test marvel iron man vr playstation 4

Les graphismes d’Iron Man sont satisfaisants en globalité. Le titre n’a pas vocation d’être une démo technique mais quelques manqué sont à déplorer. Beaucoup des textures d’arrières-plans sont baveuses, voire sans textures. La ville de Shanghai est plus pauvre en détails que GTA III, pourtant sorti vingt avant. Beaucoup d’arènes disponibles auraient besoin d’un semblant d’activités pour faire vivre ces ensembles. C’est simple, à part Iron Man et ses ennemis, les terrains sont déserts. Excepté deux avions du Shield pour vous prêter main-forte, aucun pèlerin ni aucune force de l’ordre public ne daigne se montrer. Des environnements plus petits mais plus détaillés auraient peut-être été plus concevables que ce qui est proposé. La fluidité du jeu en prend un coup à certains moments et renvoi des animations saccadés. Iron Man rempli son cahier des charges esthétiques et ne fait aucun excès au détriment de l’immersion

Mention honorable pour la musique. Un thème principal a spécialement été crée pour le titre est colle bien à notre héros. Les vilains ont tous un titre leur appartenant. Les musiques rythmes les combats et les courses poursuite nous transportant dans l’univers. 


Conclusion
Les points positifs

    • Des sensations jouissives
    • Diversité d’amélioration d’armure
    • Un gameplay intuitif
    • Une immersion réussite
    • Durée de vie 
    • Gameplay diversifié
Les points négatifs

  • Une campagne répétitifs 
  • L’esthétique de la ville de Shangai
  • Un scénario prévisible
  • Des chargements interminables
  • Une version française peu convaincante
 
Marvel’s Iron Man VR est un très bon titre qu’il est indispensable de posséder sur Playstation VR. Il réussit à faire de nous un super-héros en armure et à nous donner des sensations uniques. Toutefois, nous le recommandons à un public averti. L’esthétique nous rappelle qu’il s’agit d’un jeu VR exclusif à la Playstation 4. Le manque de ressources de la console ne permet pas une retranscription mémorable pour la rétine. Les missions sont efficaces, mais manquent cruellement de diversités. Les amateurs du super-héros de fer peuvent se jeter dessus les yeux fermés, pour les autres l’expérience est réservé aux moins exigeants.
 
12/20
3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.