The Girl with All The Gifts | Critique

Avis aux amateurs de zombies The Girl with all the Gifts est un chef d’oeuvre qu’il ne faut pas rater, et on vous dit pourquoi dans notre critique ! 

The Girl with all the Gifts c’est quoi ? 

C’est l’histoire de Mélanie, une jeune petite enfant toute gentille et très intelligente. Jusque là rien de bien hallucinant, mais t’en vas pas l’ami t’inquiète pas il n’y a pas que ça ! Cette jeune fille est incarcérée avec d’autres petits enfants au fond d’un complexe militaire et sont traités comme des rats de laboratoire. Pourquoi ? Parce que ce sont des zombies pardi ! (Ah là ça t’intéresse) Ou bien des affamés comme ils les appellent dans le film. Les affamés ont semblent ils prient le contrôle sur tout le territoire de la Grande-Bretagne, là où se déroule l’intrigue du film. Rappelant le contexte du jeu vidéo, The Last of us; l’oeuvre de Colm McCarthy use de la théorie du champignon comme source de la propagation des créatures. Mais alors, les zombies sont tous tout gentils et tous très intelligents ? Eh ben non Pascal, cette particularité n’est propre qu’à la nouvelle génération de Mélanie. Ils ont l’apparence d’être tout à fait sain mais sont dotés de la même faim dévorante pour les humains. Et toute l’histoire du film va se concentrer sur Mélanie et sa relation avec les autres. Où est sa place dans un monde post-apocalyptique où les humains et les affamés s’entre tuent ? 

Pourquoi c’est bien The Girl with machin truc ? 

Depuis un moment, nous avons connus beaucoup de fictions sur les zombies qui ne respectaient ni leurs spectateurs, ni leurs créatures. Prenons par exemple World War Z, j’adore ! Mais qu’on se le disent, il n’est question que de spectaculaire dans ce genre de film. L’intrigue se contente seulement de suivre la survie d’un petit groupe d’hommes au sein d’un monde qu’il ne contrôle plus. Et c’est là que ça me dérange ! George Romero à créé les zombies en 1968 pour dénoncer le comportement de consommation des hommes. C’est cette métaphore qui a permit la création du chef d’oeuvre “La nuit des morts-vivants”. Si on utilise plus les petites bébêtes pour dénoncer, on ne propose que du divertissement et on ne respecte absolument pas le but dans lequel les zombies ont été créés. Tout comme l’a fait George Romero avec “Le Territoire des morts”, ou Danny boyle avec “28 Jours plus tard”, Colm McCarthy utilise cette fiction pour dénoncer nombre de traitement inhumains que l’homme continue à aborder actuellement. Bien que l’homme sait faire preuve d’empathie il est rare que ces actions ne servent qu’autre chose que de préserver son mode de vie ou sa propre survie. Ce questionnement est au fond de The Girl with all the Gifts, c’est un film intelligent que l’on peut interpréter sur différents plan de la vie quotidienne. 

Ouais et c’est tout ? 

Si ça te suffit pas, t’as la participation de Glenn Close dans le film et il y’a même Gemma Arterton. Mais si souviens toi tu l’as déjà mater dans Prince of Persia ou James Bond. 

Prépare toi à voir des scènes assez lourde niveau hémoglobine, parce que si c’est ça que tu recherches t’en auras ! C’est aussi soutenu par une musique très dérangeante qui te prendra les tripes. 

Bon mais y’a pas que du bien dans ce film sinon j’en aurais entendu parler avant, si ? 

Eh bien, c’est vrai que le film est certes un chef-d’oeuvre à mes yeux mais il a quand même ses petits défauts. Le maquillage des affamés par exemple est très singulier au film car il repose comme je l’ai dis sur une infection de mycose. Mais là on est pas dans un jeu vidéo comme The Last of us où on peut se permettre de très belle chose parce qu’on s’appelle Nauthy Dog. Là c’est un film anglais, à petit budget, ça se ressent sur certains jeux d’acteurs, les costumes, le maquillage, les effets spéciaux et même quelques plans. 

Bon t’as terminé ? 

Oui ! C’est terminé ! Et pour finir, si t’as pas lu tout mon pâté parce que t’avais la flemme, si t’aimes les zombies, que tu veux découvrir une approche vraiment originale et que tu déteste pas trop les films de genre qui te font réfléchir, ALORS FONCE ! 

LE TRAILER DU FILM

Laisser un commentaire