[TEST] PlayerUnknown’s Battlegrounds PS4 : Est-il toujours dans la course ?

PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) est disponible à partir du 12 décembre sur Xbox One et est également disponible sur iOS et Android depuis mars 2018, sous le titre Player Unknown’s Battlegrounds Mobile. Il est disponible aussi sur PlayStation 4 le 7 décembre 2018

 

PlayerUnknown's Battlegrounds pubg test avis fr ps4 console

 

Avant Fortnite il y avait PlayerUnknown’s Battlegrounds. Une référence dans l’univers du battle royale. PlayerUnknown’s Battlegrounds alias PUBG se différencie du jeu phénomène Fortnite en proposant une approche plus hardcore, plus proche de la simulation du jeu de tir. Aucune construction ne vous permet de vous cachez, seul l’environnement et vos équipements sont vos remparts. PUBG est un précurseur du phénomène du battle royale. Il a propulsé le genre après le succès H1Z1, en érigeant un gameplay plus beau et plus travaillé. Ce titre reste pour certains joueurs l’unique référence de cette expérience voyant Fortnite comme un simple dérivé. L’approche hardcore semble pour ces derniers l’axe parfait pour apprécier le battle royale à sa juste valeur . Après une exclusivité Xbox, le jeu se décline sous plusieurs formats rattrapant ainsi son grand retard sur son rival Fortnite. Après un passage sur mobile et sur Xbox One, voici que PUBG débarque sur la console de Sony : la Playstation 4. PlayerUnknown’s Battlegrounds mérite t’il encore un déplacement sur PS4 à l’heure actuelle ?

Les règles de PUBG sont simples, 100 joueurs s’affrontent jusqu’à la mort sur une carte pour obtenir la première place. Tous les moyens sont bons pour parvenir à votre fin. Véhicule, arme à feu, arme blanche, coup de poings, accessoire tactique ou létale. PlayerUnknown ne lésine pas sur les moyens et met à profit un bon panel de joujou de la mort pour satisfaire vos désirs de survie. Vous choisissez où vous voulez être largués depuis un avion en parachute et le bain de sang peut commencer ! 

Vous trouverez une fois à terre, des armes au sol. Des objets sont déposés pour améliorer vos armes et vos capacités. Des armures à trois niveaux sont disponibles pour mieux encaisser les coups. Chargeur, stabilisateur, viseur et j’en passe vous aideront à augmenter vos dégâts et votre précision lors des échanges de tirs. Quand vous êtes prêts vous pouvez enfourner un véhicule pour parcourir votre environnement. Comme H1Z1 ou Fortnite, une tempête vient rétrécir la carte pour resserrer le champ de bataille. Toutes les conditions sont réunit pour une partie sous tensions. Un système plus intransigeant pour les amateurs du style hardcore.

PlayerUnknown's Battlegrounds pubg test avis fr ps4 console

Graphiquement PUBG se veut réaliste et tente de faire transparaître des champs de bataille crédible. Quatre cartes sont disponibles pour vous faire voyager. Elles arborent toutes une ambiance unique. Erangel est une île fictive d’Europe de l’est. Miramar prend place dans un désert américain. Sanhok  l’exotique vous emmène sur une île proche de l’esthétique du Vietnam. Et enfin Vikendi est une nouvelle carte, semblable aux contrées de Sibérie. Les graphismes de consoles standards ne disposent pas de textures très détaillés, si vous voulez apprécier le jeu à sa juste valeur opté pour une console PRO.

Ces ensembles de paysage permettent aux joueurs d’appréhender différentes approches de jeu. La map Miramar est une carte qui favorise le jeu à distance. A l’opposé Sanhok préconise la proximité pour des parties plus courtes. Selon les cartes choisit ou imposer le style varie. Les objets se veulent rares et chaque décisions est ainsi cruciaux. Seule une protection à la tête et au corps de niveau 3 vous protégez des tires mortelles. Le titre met à profit  des techniques de dissimulation comme le fait de s’allonger pour appréhender le terrain. Pour votre survie certains joueurs dont je fais partie tirons partie du décor en accord avec leur tenue pour disparaitre. Sur PC cet élément était contournable via contrôles des graphismes. Sur consoles ce déséquilibre est absent. Chaque console que vous possédez affiche les mêmes décors. Ce qui implique un bon équilibrage des parties, plus que sur ordinateur. On remarque cependant qu’il est encore impossible de jouer en mode FPS à l’heure actuel, mais cela ne serait tarder.

PlayerUnknown's Battlegrounds pubg test avis fr ps4 console

Quatre modes de jeu sont disponibles : Solo, Duo, Squad et Un vs Squad. Solo vous permet de partir sur le terrain seul, tandis que duo vous accompagne d’un partenaire.  Squad regroupe des équipes de plus de deux compagnons et solo vs Squad vous met seul contre des équipes de plus de deux partenaires.Ces modes désormais classique permette un bonne équilibrage lors des gunfights et un bon défi pour les plus téméraires. On peut regretter cependant après pratiquement deux années d’existences que PUBG c’est axé plus sur l’optimisation des graphismes que sur de nouvelles pratiques de jeu enfin de divertir son public.

Dans PlayerUnknows’s tout est personnalisable. Vos armes comme cités plus haut ou même votre personnage : sa couleur de peau, sa coupe de cheveux et même ses vêtements. Plus vous surviviez sur le terrain plus vous aurez de chance d’être récompenser via une loot box. Un système d’achat permet aux plus soucieux d’esthétique d’agrandir leur garde robes. Des outils de création sympathique pour se faire remarquer ou se fondre dans le champ de bataille.

PlayerUnknown’s Battleground arrive certes avec beaucoup de retard mais à point sur console de Sony. Malgré des modes de jeux devenu classique pour le battle royale, le portage de PUBG semblait essentiel sur playstation. Son côté sérieux, le distingue des jeux de la concurrence est en fait un nouveau défi pour les amateurs du genre.  En équipe ou en solo, le titre est divertissants sur de nombreux points. Grâce à une communauté forte et un développement qui s’accentue au fil des mois PlayerUnknown’s Battlegrounds se positionne comme un must have pour tous ceux qui ne l’on jusqu’à maintenant jamais touché.

Rydersnow

Journaliste gameactuality.com

Laisser un commentaire